Little Nemo in Slumberland…

by Buildingsphere on 30 octobre 2011

Dans la bande dessinée Little Nemo in Slumberland : le réveil des immeubles provoque celui du héros, littéralement chassé de son rêve urbain. Nemo assiste à la naissance de la Ville moderne , du rural au périurbain jusqu’à la métropole…

Little Nemo in Slumberland est un personnage et une bande dessinée  créés par l’auteur américain WinsorMcCay en 1905, pour l’hebdomadaire New York Herald puis le New York American.

Cette bande-dessinée fut publiée chaque semaine dans ces journaux jusqu’en 1913.

Little Nemo est aujourd’hui considéré comme une œuvre majeure dans le domaine de la bande dessinée, visionnaire dans son approche et admirable dans son dessin.

Histoire : Sources Wikipédia :

Nemo (personne en latin) est un petit garçon timide et rêveur, ressemblant à tous les garçons de son âge (environ 6 ans). Une nuit, Morphée, roi de Slumberland, l’invite officiellement dans son royaume par l’intermédiaire d’un serviteur dans le but de le présenter à sa fille, la princesse.

Nemo                 Flip                    Imp                    Le roi Morphée    La princesse

Chaque nuit lorsque Nemo s’endormira il entrera dans le monde fantastique des rêves. On suit alors les aventures du jeune dormeur dans le monde des rêves avec pour but de réussir à rentrer dans Slumberland pour y rencontrer la princesse. Mais accomplir ce but ne sera pas sans difficultés. Il croise sur le chemin Flip, d’abord un ennemi qui veut le réveiller, mais qui finit par se ranger de son côté.

Au début de 1906, Nemo arriva enfin devant les portes de Slumberland, mais il lui fallut surmonter quatre mois d’embûches pour rencontrer la princesse. Ils commenceront alors à visiter Slumberland, la planète Mars, la Lune, le Pôle nord, voyageront dans un dirigeable, sur le dos des oiseaux, des chevaux de mer ou encore dans un lit vivant, rencontreront des sirènes, des dinosaures et mille autres choses étonnantes.

Slumberland (« le pays du sommeil » en anglais) est habité d’étranges créatures, d’humains et d’animaux vivant dans des décors oniriques à l’architecture Art nouveau. La plupart du temps, le peuple de Slumberland passe son temps à faire la fête, à rendre hommage à son vénérable roi Morphée, ou encore à se plaindre du facétieux Flip.

La taille de Slumberland semble extensible au gré des aventures qui pourraient être interminables à ceci près que chaque matin Nemo devra retourner à la dure réalité…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *